Près d’un an et demi après la perte de la catégorie 1 en sécurité aérienne au Mexique, la Chambre nationale du transport aérien (Canaero) a indiqué que, même si elle aurait aimé qu’elle soit récupérée rapidement, il n’y a toujours pas de date pour cela, mais ils continuent de travailler main dans la main avec les autorités pour le récupérer.

La présidente de Canaero, Diana Olivares, a déclaré que la récupération de la catégorie échappe au gouvernement et aux compagnies aériennes, car les autorités examinent les problèmes à leur propre rythme et effectuent les audits.

« Nous continuons à travailler main dans la main avec les autorités, toutes les compagnies aériennes, la vérité est que nous devons continuer à travailler et à attendre, cela ne dépend pas de nous car ce sont des audits différents, mais nous sommes tous très unis, à la fois le privé partie et la partie gouvernementale, travaillant ensemble pour avoir déjà notre catégorie », a-t-il affirmé.

En mai 2021, la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a rétrogradé le Mexique à la catégorie 2 du Programme international d’évaluation de la sécurité de l’aviation (IASA).

Depuis lors, les autorités mexicaines ont tenté de le récupérer, en effet, en juin de cette année, le Secrétariat des infrastructures, des communications et des transports (SICT) a signalé que 7 évaluations avaient été réalisées avec la FAA.

Concernant la reprise du secteur, le président de Canaero a souligné qu’elle est déjà à 90% par rapport au chiffre d’avant la pandémie, bien que ce pourcentage varie d’une entreprise à l’autre.

« Les nationaux sont déjà à plus de 100%, les internationaux nous y voilà, mais si je devais vous dire un chiffre nous serions à 90%, et la reprise au niveau de l’industrie, de l’industrie aérienne, nous aurons sûrement plus de voyageurs, beaucoup plus conscients, plus durables, avec un tourisme différent parce que je pense que la pandémie nous a quittés », a-t-il estimé.

A lire également