La Commission européenne (CE) a donné son feu vert à la création d’une entreprise commune entre les constructeurs automobiles Ford, BMW et Honda, estimant qu’elle ne soulève pas de conflits de concurrence. La CE a justifié son approbation par « l’impact limité » de l’opération dans l’Espace économique européen.

Concrètement, cette société – à laquelle participent à parts égales les trois parties – s’appelle ChargeScape et a été conçue comme une plateforme pour connecter les entreprises de services électriques, les constructeurs automobiles et les utilisateurs de véhicules électriques afin d’optimiser les services de recharge du réseau lié à ce type d’automobile.

La plateforme, centrée sur les marchés américain et canadien, permettra aux compagnies d’électricité d’accéder à l’énergie stockée dans les batteries des véhicules électriques aux moments de plus grande demande, tandis que les clients pourront obtenir des réductions lors de la recharge de leur voiture selon des horaires plus favorables. pour le réseau électrique.

Ford, BMW et Honda créent ChargeScape, leur nouvelle coentreprise

« ChargeScape permettra l’utilisation intelligente des batteries de véhicules électriques branchées en fournissant en toute sécurité des données énergétiques aux services publics d’électricité et aux opérateurs de systèmes », ont déclaré les fondateurs de la coentreprise dans un communiqué.

Selon lui, l’un des principaux avantages de la création de cette plate-forme unique est l’élimination du fait que chaque entreprise automobile et électrique doit réaliser individuellement les intégrations de réseaux.

En fait, les trois entreprises ont invité d’autres constructeurs automobiles à rejoindre la plateforme. « Les trois membres fondateurs invitent d’autres constructeurs automobiles à se joindre et à profiter pleinement des opportunités offertes par les offres de services réseau de ChargeScape une fois que l’entreprise sera pleinement opérationnelle », ont-ils souligné.

Avec les informations de l’EFE

A lire également