Le ministère américain des Transports a annoncé mercredi avoir infligé une amende de 300 000 dollars à la compagnie aérienne Volaris pour violation de la loi fédérale sur les retards sur les pistes d'aéroport.

La loi fédérale et les réglementations gouvernementales interdisent les retards sur le tarmac de quatre heures ou plus sur les vols internationaux sans donner aux passagers la possibilité de débarquer.

Le département a déclaré qu'en 2021 et 2022, Volaris avait autorisé deux vols à rester sur le tarmac pendant de longues périodes sans donner aux voyageurs la possibilité de quitter l'avion.

Volaris paiera 150 000 $ d'amende et devra payer les 150 000 $ restants s'il enfreint les règles dans un délai d'un an. L'USDOT a imposé des amendes similaires à d'autres compagnies aériennes ces dernières années.

Avec des informations de Reuters.

A lire également