Deux entreprises veulent installer un deuxième hôtel à l’aéroport international Felipe Ángeles (AIFA), a rapporté jeudi le général Isidoro Pastor, directeur général de l’aérogare.

« Ce sont des opérateurs hôteliers, pas des marques », a déclaré le commandement interrogé dans le cadre du vol inaugural de la compagnie aérienne dominicaine Arajet, qui a rejoint aujourd’hui les compagnies aériennes qui opèrent déjà dans l’AIFA.

Général Isidore Pasteur. Photo : Géraldine Valladolid.

Il a expliqué qu’il avait demandé une lettre d’intention aux deux sociétés d’exploitation hôtelière intéressées par la construction à l’aéroport Felipe Ángeles, prévoyant que peut-être en 2023 un accord serait finalisé avec l’une d’entre elles pour démarrer plus tard la construction du nouveau projet hôtelier.

Le général Pastor a omis les noms des hôteliers dans les conversations avec l’AIFA, bien qu’il ait expliqué que les hommes d’affaires intéressés à conclure un accord avec ces opérateurs doivent devenir franchisés, en ajustant leur investissement à l’un des modèles que ces entreprises gèrent.

En collaboration avec l’aéroport Felipe Ángeles, un hôtel Holiday Inn a été construit, bien qu’il ouvrira ses portes jusqu’en janvier 2023.

Actuellement, ce sont 3 000 passagers qui transitent chaque jour par l’AIFA, alors que le terminal espère à l’avenir atteindre sa capacité maximale et être le point de passage quotidien de 35 000 à 40 000 voyageurs.

A lire également