Le Syndicat indépendant des travailleurs de l’Audi (Sitaudi), qui a entamé une grève le 24 janvier, a rejeté une augmentation salariale de 7% et a indiqué ce samedi que la grève se poursuivrait.

Cette décision a été rendue publique par le secrétaire général de Sitaudi, César Orta, après avoir annoncé les résultats du scrutin de vendredi et expliqué que 3.778 votes ont été exprimés, dont 3.771 valides.

« 3 139 voix ont été exprimées contre la non- levée de la grève, soit 83,1% », a déclaré Orta aux médias, indiquant qu’au sein de la grève « il y a une unité et cela reflète la solidarité de classe entre les travailleurs ».

Le conflit, qui affecte la production de plus de 700 véhicules par jour, survient parce que l’entreprise n’a proposé qu’une augmentation de salaire de 6,5%, en dessous des 15,5% demandés par les salariés, alors que la dernière offre était de 7%.

Orta a assuré qu’Audi n’avait aucune raison de riposter contre son organisation pour avoir rejeté la proposition d’augmentation de salaire.

« Cela ne devrait pas être le cas, car il s’agissait d’un vote et s’il y en avait un, nous devrons alors nous plaindre auprès de l’entreprise au Mexique et en Allemagne. Il ne devrait y avoir aucune représailles, je pense que nous devons être un modèle, un exemple à suivre », a-t-il estimé.

Il a déclaré que les travailleurs résisteront « aussi longtemps que nécessaire, nous espérons que ce ne sera pas trop long et qu’il y aura bientôt des pourparlers et un nouvel accord pour que les travailleurs puissent le voter ».

Le dirigeant a appelé Audi México « à les inviter à se rasseoir à la table des négociations à la date, à l’heure et au lieu qu’ils souhaitent ». Le syndicat est disposé à poursuivre les négociations, les travailleurs ne voulaient pas faire grève.»

Le 1er février, après une semaine de grève, le président Andrés Manuel López Obrador a déclaré qu’« il était sur le point » de résoudre la grève qui a éclaté dans l’usine Audi de Puebla en raison de désaccords sur les augmentations de salaires.

« Cela se développe par la voie légale et ils vont parvenir à un accord, il y avait des divergences larges et extrêmes, et elles ont déjà été modérées tant du côté de l’entreprise que du côté des travailleurs, il ne reste plus grand-chose « , a-t-il déclaré ce jour-là au président lors de sa conférence matinale, et a rappelé que le ministère du Travail faisait la médiation du conflit.

L’usine d’assemblage Audi est située dans la municipalité de San José Chiapa et est considérée comme la première usine Audi haut de gamme en Amérique.

Mercredi, Inegi a rapporté que la production automobile dans les usines mexicaines a augmenté de 9,56 % par an en janvier pour atteindre 307 069 unités, maintenant la tendance à la hausse en 2023.

Le rapport de l’Inegi a souligné une baisse annuelle de 74,1 % de la production de l’usine Audi.

Avec les informations de l’EFE

A lire également