Le détaillant de meubles économiques IKEA s’en tient aux baisses de prix prévues, même si les perturbations des transports en mer Rouge font grimper les coûts, et dispose de suffisamment de stocks pour absorber tout choc sur la chaîne d’approvisionnement, a déclaré son directeur général avant la réunion annuelle du Forum économique mondial.

« Notre engagement est de garantir que nous investissons en priorité dans des prix plus bas pour nos clients », a déclaré Jesper Brodin, directeur général du groupe Ingka, qui possède la majorité des magasins IKEA dans le monde, lors du Reuters Global Markets Forum. station de ski de Davos.

Le groupe Ingka a investi plus d’un milliard d’euros (1,1 milliard de dollars) dans des réductions de prix sur ses marchés de septembre à novembre et vise à poursuivre la baisse des prix en 2024.

Les attaques contre des navires par des militants Houthis au Yémen, qui affirment agir en solidarité avec les Palestiniens, ont perturbé le commerce mondial, les géants du transport maritime détournant les navires vers la pointe sud de l’Afrique, un voyage plus long et plus coûteux.

IKEA a l’intention de continuer à baisser ses prix en 2024

La hausse des coûts de transport a fait craindre de nouvelles pressions inflationnistes au moment même où les consommateurs bénéficiaient d’un certain soulagement suite à la baisse des prix.

Mais Brodin, du groupe Ingka, a déclaré qu’il constatait toujours une « déflation assez importante » dans sa chaîne d’approvisionnement.

Même si la baisse des prix des produits peut nuire aux bénéfices, Brodin a déclaré qu’IKEA a tendance à gagner des parts de marché lorsque les consommateurs sont sous pression financière.

« Ce n’est pas une année pour nous d’optimiser nos bénéfices », a-t-il déclaré, ajoutant : « C’est une année pour essayer de naviguer avec des bénéfices plus faibles, mais pour nous assurer que nous soutenons les gens. »

IKEA prévoit également d’étendre sa présence en Chine et en Inde, a ajouté Brodin, affirmant que le détaillant a constaté un rebond en Chine.

Avec les informations de Reuters

A lire également