Grupo Radio Centro a perdu un procès contre le Service de l’administration fiscale (SAT), qui lui a accordé des crédits d’impôt et des amendes pour avoir déclaré des pertes excédentaires de plus de 215,4 millions de pesos pour l’exercice 2009.

Le Tribunal fédéral de justice administrative (TFJA) a approuvé par trois voix pour et une contre que Grupo Radio Centro accrédite partiellement les extrêmes de sa demande, pour laquelle il déclare la nullité de la résolution contestée.

« Il est conclu que le Grupo Radio Centro LLC ne pouvait pas être considéré dans l’exercice 2009 avec une société contrôlée appartenant au régime de conciliation fiscale au Mexique », a déclaré Alfredo Salgado Loyo, magistrat du TJFA.

Dans sa présentation, le magistrat a rappelé que Grupo Radio Centro au cours de cette année était un résident des États-Unis, donc en 2009, il a dû remplir ses obligations fiscales individuellement : « C’est-à-dire qu’il ne devrait pas être inclus dans la perte fiscale pour l’irrégulier année soumise à révision au résultat fiscal de la société holding ».

Le 13 mai 2017, l’Administration de Supervision des Groupes d’Entreprises a déterminé à Grupo Radio Centro un crédit d’impôt d’un montant de 158 millions de pesos pour l’impôt sur le revenu consolidé, solde abusif en faveur appliqué dans l’indemnisation actualisée, IETU actualisée plus surtaxes et amendes

De plus, le 26 novembre 2018, la Large Taxpayers Litigation Administration 5 a confirmé la résolution contenue le 13 février 2017, ainsi que déterminé que Grupo Radio Centro LLC avait un crédit d’impôt de 57 millions de pesos pour une amende pour avoir déclaré des pertes en excès. de celle effectivement subie au cours de la période du 12 mars au 31 décembre 2009.

La SAT « a bien respecté le délai de 12 mois prévu à l’article 52 du Code fédéral des impôts applicable pour entamer la vérification du pouvoir de construction directement auprès du contribuable après l’exercice des pouvoirs auprès du comptable », a ajouté Alfredo Salgado Loyo.

A lire également