Le français Vinci a précisé mardi qu’il n’investissait pas actuellement 820 millions de dollars dans la rénovation de l’aéroport clé de Monterrey, affirmant que le chiffre cité par un gouvernement local était en fait le prix d’un rachat de participation majeur, après la dette.

Un porte-parole de la société française de construction et de concessions a déclaré Reuter qu’après avoir accepté d’acheter la participation de 29,99 % de Fintech Advisory dans Grupo Aeroportuario Centro Norte (OMA) pour 1,17 milliard de dollars américains, Fintech avait utilisé 350 millions de dollars américains pour payer ses dettes.

« La nature de ce flux est effectivement l’acquisition d’une partie des actions d’OMA et non des investissements prévus dans les aéroports que OMA gère », a déclaré Vinci dans un e-mail.

Le gouverneur de Nuevo León, Samuel García, a déclaré lundi après une réunion avec le PDG de Vinci que 820 millions de dollars iraient à la rénovation de l’aéroport clé de Monterrey.

OMA a confirmé que la somme était liée à l’achèvement de l’acquisition de la participation, ajoutant qu’elle était en train d’agrandir et de rénover le principal aéroport international.

Le bureau de presse du gouvernement de Nuevo León n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire mardi.

A lire également