La Commission européenne a célébré ce vendredi que le réseau social LinkedIn a désactivé la possibilité de montrer à ses utilisateurs des publicités personnalisées basées sur des données sensibles telles que l'orientation sexuelle, la race ou les opinions politiques.

Cette décision intervient après que des organisations de la société civile en faveur des droits et libertés sur Internet ont dénoncé LinkedIn à la Commission européenne au motif qu'il violait la loi sur les services numériques, qui empêche l'affichage de publicités personnalisées basées sur des informations sensibles.

L'Europe accueille favorablement l'arrêt de la diffusion de publicités personnalisées contenant des données sensibles par LinkedIn

À la suite de cette plainte, Bruxelles a enquêté sur LinkedIn en demandant des informations sur cette question et l'entreprise a décidé de désactiver la fonction « volontairement », a déclaré le commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, dans X.

« La Commission surveillera la mise en œuvre effective de l'engagement public de LinkedIn de garantir le plein respect de la loi sur les services numériques », a poursuivi le commissaire.

Breton a ajouté qu’« il est positif de voir que la loi sur les services numériques génère des changements qu’aucune autre loi n’a apporté jusqu’à présent en Europe et au-delà ».

Avec des informations de l'EFE.

A lire également