Les retards de vols aux Etats-Unis continuent de s’accumuler ce mercredi et s’élèvent déjà à plus de 9.200 malgré la levée il y a plus de huit heures de l’arrêté de l’autorité fédérale de l’aviation interdisant les départs intérieurs en raison d’une panne informatique.

Selon le tracker de vol Flightaware, il y a déjà 9 207 retards de vols à l’intérieur, à destination et en provenance des États-Unis et 1 306 annulations.

Dix minutes avant 9h00, heure locale de l’Est, la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis a donné son feu vert aux départs des vols intérieurs qu’elle avait précédemment ordonnés suspendus en raison d’un problème informatique.

Lire : Vols retardés aux États-Unis après l’interruption du système de la Federal Aviation Administration

Auparavant, vers 07h25 HE, la FAA avait notifié son ordre que tous les départs de vols intérieurs aux États-Unis soient reportés à 9h00 HE en raison d’une défaillance du système de notification aux missions de zone (NOTAM).

Ce système fournit des informations essentielles au personnel lié aux opérations aériennes et avertit en temps réel d’un état anormal du système aérospatial américain.

Depuis la Maison Blanche, la porte-parole du gouvernement, Karine Jean-Pierre, a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve qu’il s’agissait d’une cyberattaque, même si elle ne l’a pas non plus écartée.

Le président des États-Unis, Joe Biden, a ordonné une enquête complète du ministère des Transports pour en découvrir les causes.

Les États-Unis ont subi un chaos aérien il y a deux semaines, alors que cela était dû au passage de la tempête hivernale Elliot, qui a provoqué des milliers d’annulations de vols.

C’est la première fois depuis les attentats du 11 septembre 2001 que les autorités américaines interdisent les départs des vols intérieurs.

A lire également