Ford a annoncé un rappel aux États-Unis qui touchera 238 364 véhicules du modèle SUV Explorer en raison d’un défaut pouvant entraîner la déconnexion de l’arbre de transmission.

Dans des documents publiés ce vendredi sur le site Internet de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’entreprise a indiqué que la rupture d’un boulon de fixation de l’essieu arrière peut provoquer la déconnexion de la transmission.

Le désengagement entraîne une perte de traction des roues arrière ou un déplacement du véhicule en cas de stationnement sans frein de stationnement, ce qui peut entraîner des accidents.

Ford rappelle des véhicules Explorer aux États-Unis en raison de défauts sur l’essieu arrière

Quelque 238 364 Ford Explorer concernés des années 2020 à 2022 ont été produits à l’usine d’assemblage de Chicago (États-Unis).

Ford a commencé à informer ses concessionnaires du défaut afin qu’ils puissent remplacer gratuitement les composants défectueux. Les propriétaires seront informés du rappel à partir du 6 novembre.

Cette annonce intervient après que la NHTSA a lancé une enquête après avoir reçu deux plaintes de propriétaires. Les véhicules ont subi une déconnexion de l’arbre de transmission même si leur logiciel avait été mis à jour lors d’un précédent rappel pour empêcher leur mouvement lorsqu’ils étaient garés.

Avec les informations de l’EFE

A lire également