Après le sauvetage par le gouvernement d’Andrés Manuel López Obrador via Bancomext, la société de télécommunications Altán Redes est sortie de la faillite commerciale dans laquelle elle se trouvait.

Le premier tribunal de district pour les affaires de faillite résidant à Mexico a approuvé l’accord de faillite d’Altán en tant que jugement exécutoire.

« Nous apprécions la confiance et le soutien tout au long de ces mois de nos investisseurs, clients, fournisseurs et créanciers », a déclaré Carlos Lerma, PDG de la société.

« Nous réitérons notre engagement à remplir le mandat d’accorder Internet à tous les Mexicains et à favoriser la compétitivité du secteur. »

La décision du juge détermine qu’Altán Redes respecte les exigences établies par la loi applicable et approuve les termes de la restructuration avec l’approbation de la majorité des créanciers.

« Cet accord a été approuvé par 94% des créanciers, ce qui montre clairement qu’ils ont reçu un traitement égal et équitable, donnant une solution réalisable à la continuité du projet », a déclaré la société à laquelle Bancomext a injecté des capitaux, des fournisseurs, des clients et des actionnaires. .

Le 10 juin, un accord de financement a été finalisé qui a permis à Altán Redes d’accéder à un prêt de 388,1 millions de dollars.

La structure de financement comprend la banque de développement mexicaine, notamment Bancomext, qui a accordé un prêt de 161 millions de dollars, soit 41% des ressources, tandis que les 59% restants provenaient de la participation des fournisseurs, avec 166,6 millions de dollars ; actionnaires, avec 50,5 millions de dollars, et clients, avec 10 millions de dollars.

« La participation de la banque de développement mexicaine au conseil d’administration d’Altán Redes a permis d’aligner les actions et les priorités en matière de télécommunications avec d’autres agences gouvernementales afin d’améliorer les résultats et d’atteindre une efficacité maximale dans le fonctionnement de notre réseau », la société commenté.

Altán Redes, a-t-il ajouté, s’engage à générer une rentabilité financière et sociale grâce à la stratégie commerciale qui a été développée ces derniers mois.

La conclusion du processus de faillite commerciale, couplée à l’entrée de nouvelles ressources, permet d’investir dans la Compartida Rouge, assurant la continuité de l’activité et soutenant la génération de flux futurs qui rendent Altán Redes viable, a souligné l’entreprise.

Il a ajouté qu’il complète les efforts du gouvernement d’Andrés Manuel López Obrador pour garantir une couverture Internet nationale au Mexique et réduire la fracture numérique, en particulier dans les communautés les plus marginalisées du territoire national.

Main dans la main avec des partenaires stratégiques tels que CFE Telecomunicaciones et Internet para Todos, Altán Redes poursuivra le déploiement qui le consolidera en tant que réseau avec la plus grande couverture de population au Mexique, a-t-il déclaré.

De même, il a expliqué qu’actuellement, il offre la plus grande couverture nationale directement, via sa propre infrastructure 4,5 G, à plus de 70,73% de la population, et à tout le Mexique, via des associations avec d’autres opérateurs.

A lire également