Compte tenu des décisions de la Federal Aviation Administration (FAA) concernant le Boeing 737 MAX-9, Aeroméxico a indiqué que ses 19 avions de ce modèle continueront d’être immobilisés jusqu’à ce que l’autorité et le constructeur définissent les inspections nécessaires à leur remise en service.

« Nous sommes vraiment désolés des désagréments qu’ont subis certains de nos clients en raison de cet événement fortuit indépendant de notre volonté. « Nous continuerons à travailler intensément pour atténuer les effets sur nos clients, en leur fournissant toute l’assistance possible », a-t-il indiqué dans un communiqué.

La compagnie aérienne a mis en place une politique de flexibilité consistant en des réaménagements de vols sans frais pour les changements d’itinéraire, ainsi qu’en des notifications personnalisées pour réorganiser les clients qui en ont fait la demande en utilisant le reste de sa flotte de 134 avions.

« Pour Aeroméxico, la sécurité de nos clients et collaborateurs est et continuera d’être la plus haute priorité, c’est pourquoi nous travaillons avec les autorités et le constructeur pour garantir que le retour de ces avions est fiable et selon les normes de sécurité les plus élevées », il expliqua.

La FAA a ordonné l’immobilisation temporaire de 171 Boeing 737 MAX 9 après qu’une explosion dans un panneau du cockpit vendredi dernier ait forcé un nouvel avion exploité par Alaska Airlines à effectuer un atterrissage d’urgence.

De même, Aeroméxico recommande à ses clients de vérifier périodiquement l’état de leur vol sur ses canaux officiels, et nous apprécions particulièrement votre compréhension et votre patience.

Le 10 janvier, Profeco a annoncé que l’inspection des Boeing 737 Max-9, en raison de l’incident en cours de vol aux États-Unis, avait provoqué l’annulation de 131 vols d’Aeroméxico, affectant 19 000 passagers.

L’agence a précisé que face aux annulations de vols, elle restait attentive au respect des mesures de protection applicables aux passagers munis de billets sur des lignes qui couvrent des avions de ce type.

Le 6 janvier, Aeroméxico a annoncé qu’elle immobiliserait son Boeing B737 MAX-9 en raison d’un processus d’examen, à la suite de l’incident survenu aux États-Unis.

A lire également