Les Mexicains dépenseront 22,3 % de plus en cadeaux et en repas pour la Saint-Valentin que ce qu’ils auraient dépensé l’année dernière, selon un rapport de l’Alliance nationale des petits commerçants (Anpec).

« Le coût total de la célébration pourrait atteindre jusqu’à 2.208,69 (129 dollars), ce qui implique une augmentation de 22,3% par rapport à la célébration de l’année dernière, qui était de 1.806,30 (105,6 dollars) », a indiqué l’organisation dans un communiqué.

Selon l’Anpec, cette date laisse une « empreinte commerciale importante » sur l’économie mexicaine, où cette année le cadeau le moins cher peut être un sac de sucettes ou de bonbons en forme de cœur, qui atteint 80,50 pesos.

En revanche, un dîner pour deux personnes dans un établissement de milieu de gamme pourrait coûter en moyenne environ 1 102,54 pesos.

Ces dépenses interviendront dans le contexte d’une inflation générale de 4,88% enregistrée au Mexique en janvier, qui augmente déjà depuis trois mois et dépasse les attentes du marché.

L’association a également cité les chiffres de l’Institut national de la statistique et de la géographie (Inegi) selon lesquels le nombre de divorces dans le pays augmente d’année en année, avec 166 766 rien qu’en 2022.

En outre, le nombre de mères célibataires se démarque, car si en 2020 seulement 7 % des femmes mexicaines se déclaraient dans cette condition, en 2022, au moins 11 % déclaraient élever seules leurs enfants et 70 % d’entre elles déclaraient que leur les enfants ne reçoivent pas de pension.

« Cela a conduit à décourager les relations conjugales. La situation économique et la difficulté de compréhension humaine font que les pactes d’une relation à long terme sont remis en question, cessant d’être l’option par excellence pour les relations sociales », a déclaré Cuauhtémoc Rivera, président de l’Anpec. EFE

A lire également