Le premier ordinateur personnel d'Apple, connu sous le nom d'Apple-1 et qui se trouvait dans le bureau de Steve Jobs, le visionnaire fondateur de l'entreprise à la pomme croquée, sera mis en vente le 19 juillet lors d'une vente aux enchères par la maison new-yorkaise Christie's.

Les organisateurs ambitionnent de vendre cet objet culte – un écran cubique ressemblant à un téléviseur et un clavier intégré dans un boîtier – pour une somme de 500 000 à 800 000 dollars.

Ils le présentent comme « le premier ordinateur vendu au public avec sa carte mère parfaitement assemblée ».

L'Apple-1, mis en vente pour la première fois en 1976, fait partie de la collection de Paul G. Allen, co-fondateur de Microsoft, qui chérissait une série d'objets – informatiques ou d'exploration spatiale – que Christie's définit comme des « artefacts qui ont défini une époque et a repoussé les limites de l’ingéniosité humaine.

Il comprend également le premier ordinateur qu'Allen et Bill Gates ont utilisé ensemble, connu sous le nom de PDP-10, qui consistait en un meuble noir de la taille de deux adultes appuyé contre un mur mais permettant déjà une informatique interactive et en temps réel.

Avec les informations de l'EFE

A lire également