En 2035, il ne sera pas possible que la vente de véhicules au Mexique corresponde uniquement à des voitures électriques, ont déclaré des représentants de l'Association mexicaine de l'industrie automobile (AMIA) et de l'Association mexicaine des distributeurs automobiles (AMDA).

La veille, un nouveau groupe appelé Electro Mobility Association, AC, a été présenté au Mexique, composé de constructeurs de véhicules électriques et d'entreprises dédiées à la recharge des batteries, qui ont déclaré que d'ici 2035, toutes les voitures achetées dans le pays seraient 100 % électriques.

Cependant, lors d'une conférence de presse, Odracir Barquera, directeur général de l'AMIA, a déclaré mercredi que d'ici 2030 seulement, on s'attend à ce qu'au Mexique, les voitures de nouvelle technologie ne couvrent que 20 % des ventes de véhicules sur le marché.

Ce qui précède, a-t-il déclaré, selon une étude approfondie réalisée précédemment.

Barquera a ajouté que ce pourcentage est projeté au cas où le pays continuerait sans politique nationale d'électromobilité.

Cependant, a-t-il prévenu, « si nous avons une politique globale pour promouvoir l'électromobilité au Mexique, qui consiste à promouvoir la production, les exportations, les ventes et les infrastructures, nous atteindrons 40 % des ventes (de voitures de nouvelle technologie) d'ici 2030 ».

En annonçant ses objectifs mardi, la nouvelle Association Electro Mobility, composée de marques telles que BYD et Volvo, a affirmé qu'elle promouvrait des actions pour atteindre son objectif de faire en sorte que les ventes annuelles de véhicules électriques représentent 50 % d'ici 2030 et 100 % au-delà. prenons 2035.

En 2023, les voitures de nouvelle technologie ont atteint 5,4 % des ventes automobiles au Mexique, principalement grâce aux unités hybrides.

A lire également