Le constructeur automobile japonais a noté dans des documents déposés auprès de la National Highway Safety Administration (NHTSA) des États-Unis que les modèles concernés par le problème sont les Pilot et Ridgeline 2020-2021, ainsi que les Passport 2020-2020 et Odyseey 2022.

Tous les véhicules concernés ont été fabriqués aux États-Unis.

Honda rappelle 330 318 véhicules pour des problèmes de rétroviseurs

Honda a noté que le ruban adhésif utilisé sur un tampon auquel le rétroviseur est fixé n’a pas une force d’adhérence suffisante, de sorte qu’il peut se détacher avec les vibrations du véhicule.

Dans des documents déposés auprès de la NHTSA, Honda a déclaré que le problème avait été initialement détecté en décembre 2018 et, bien que le fabricant ait changé la bande, en octobre 2022, il a commencé à recevoir des rapports de rétroviseurs détachés.

Honda a reçu 71 plaintes concernant le détachement mais le constructeur n’a aucune information sur d’éventuels accidents ou blessures liés au problème.

Les propriétaires de véhicules potentiellement affectés par le défaut seront informés et les concessionnaires Honda remplaceront les rétroviseurs gratuitement.

Avec des informations de l’EFE.

A lire également