Ford a annoncé ce vendredi qu’il augmenterait la production aux États-Unis de plusieurs de ses modèles de SUV équipés de moteurs à essence, tout en réduisant la production de sa camionnette électrique F-150 Lightning.

Le constructeur américain a justifié la décision de produire moins de F-150 Lightning, le pick-up électrique le plus vendu aux États-Unis en 2023, par la nécessité « d’atteindre l’équilibre optimal entre production, croissance des ventes et rentabilité ».

« Ford s’attend à une croissance soutenue des ventes mondiales de véhicules électriques (VE) en 2024, quoique inférieure à ce qui était initialement prévu, et se prépare à lancer la prochaine génération de véhicules électriques », a déclaré la société dans un communiqué.

Le deuxième constructeur automobile américain a annoncé qu’il réduirait la production de son centre de véhicules électriques de Michigan Rouge à une seule équipe à partir du 1er avril. En octobre, l’entreprise a indiqué qu’elle réduirait temporairement l’un des trois quarts de travail à l’usine du Michigan qui construit la camionnette électrique F-150 Lightning.

Cette annonce est le dernier signe d’une baisse de la demande de véhicules électriques. En octobre, General Motors a reporté d’un an l’ouverture d’une usine de camions électriques de 4 milliards de dollars dans le Michigan.

Ford a déclaré à ses fournisseurs en décembre qu’il prévoyait de produire environ 1 600 F-150 Lightning électriques par semaine à partir de janvier, soit environ la moitié des 3 200 prévus précédemment.

La mesure Ford affectera 1 400 travailleurs

La réduction de la production intervient alors que les constructeurs automobiles de Détroit se plaignent que l’administration de Joe Biden va trop loin avec ses propositions de normes d’émissions, qui aboutiraient à ce que 67 % de tous les véhicules neufs en 2032 soient des véhicules électriques.

Ford a déclaré ce vendredi que la mesure concernait 1 400 travailleurs de l’usine. Environ 700 personnes seront transférées à son usine d’assemblage du Michigan et d’autres seront placées dans des postes au complexe de Rouge ou dans d’autres installations du Michigan, ou participeront à un programme spécial de retraite.

Le constructeur automobile s’attend à une croissance continue des ventes mondiales de véhicules électriques en 2024, bien que « moins que prévu ».

Au cours de la dernière année, les constructeurs automobiles ont concentré leur attention sur les modèles hybrides, les acheteurs les remplaçant par des modèles entièrement électriques.

Avec des informations de Reuters et EFE.

A lire également