La société de télécommunications Megacable a rejeté la proposition de Televisa de fusionner ses activités de télévision payante, de téléphonie et d’accès à Internet, affirmant que son plan d’affaires offrait de meilleures perspectives et que la société « n’est pas à vendre ».

Ce matin, la chaîne de télévision dirigée par Emilio Azcárraga a proposé l’union des deux sociétés, avec une transaction qui fixe une prime pour Megacable supérieure de 19% à son activité de câble Izzi, ainsi qu’un dividende spécial pour les actionnaires de 14,8 milliards de pesos par clôture de l’opération, selon Reuters.

« Le conseil d’administration de Megacable a analysé en profondeur la proposition et, le 8 décembre de cette année, a décidé à l’unanimité de la rejeter catégoriquement et dans son intégralité étant donné que le plan d’affaires actuellement approuvé par ledit conseil offre de meilleures perspectives à long terme pour Megacable et ses investisseurs. , considérant que Megacable n’est pas à vendre », a-t-il précisé.

De même, la société de télécommunications a précisé que le lundi 12 décembre, elle avait notifié Televisa de sa décision.

Selon le rapport financier de Megacable, au troisième trimestre de l’année, ses revenus ont atteint 6 737 millions de pesos, un chiffre record pour une période similaire et qui représente une augmentation de 9,6 % d’une année sur l’autre.

A fin septembre, elle comptait plus de 4,2 abonnés uniques, soit une progression de 4,2% par rapport à la même période en 2021 ; tandis que les RGU (unités génératrices de revenus) s’élèvent à près de 10,9 millions, en hausse de 6,5%, et les unités par abonné unique maintiennent leur tendance à la hausse pour atteindre 2,54.

Dans le seul segment Internet, Megacable a dépassé les 4 millions d’abonnés à l’échelle nationale, soit une croissance de 6,9 ​​% d’une année sur l’autre, tandis que le segment vidéo a atteint plus de 3,5 millions d’abonnés, une progression de 2,2 %.

La partie téléphonie a clôturé avec plus de 3,2 millions d’utilisateurs, soit une augmentation de 11,2%, tandis que le service mobile a atteint 410 255 lignes.

A lire également