Les autorisations accordées à Sempra Energy pour expédier du gaz naturel américain au Mexique pour le réexporter depuis les terminaux GNL ont été approuvées par le département américain de l’Énergie, incitant un sénateur républicain à lever les barrières à quatre candidats à l’administration, a indiqué une source Biden.

Les permis permettent à Sempra SRE.N d’envoyer du gaz naturel par pipeline au Mexique dans les années à venir, où il sera converti en gaz naturel liquéfié dans les terminaux de l’entreprise et expédié aux consommateurs en Asie et sur d’autres marchés.

Le GNL sera exporté depuis deux terminaux de Sempra Energy : Costa Azul -qui est construit en deux phases- et Vista Pacífico, dont la construction n’a pas encore commencé.

La première étape de Costa Azul devrait être achevée en 2025.

Le ministère de l’Énergie autorise Sempra à exporter l’équivalent de 475 milliards de pieds cubes (bcf) de GNL par an à partir de l’installation proposée de Costa Azul et de 200 (bcf) par an à partir de Vista Pacífico.

Les partisans du gaz naturel ont fait pression sur l’administration du président Joe Biden pour augmenter rapidement les permis d’exportation de ce carburant après l’invasion de l’Ukraine le 24 février par la Russie, le plus grand exportateur mondial de combustibles fossiles.

Alors que les permis ne feront rien cette année pour aider l’Europe à faire face à la crise énergétique, ils ajouteront des alternatives au GNL russe pour les consommateurs, en particulier en Asie.

Le sénateur Ted Cruz, un républicain du Texas qui a fait pression sur l’administration démocrate pour qu’elle approuve les permis de GNL, avait bloqué la confirmation de quatre nominations proposées par Biden pour le ministère de l’Énergie.

Une source du Congrès a déclaré que Cruz avait immédiatement levé ses réserves sur les responsables nommés après l’approbation des permis.

Les nominés comprenaient David Crane, ancien PDG de NRG Energy, en tant que sous-secrétaire à l’infrastructure, et Jeffrey Marootian en tant que sous-secrétaire à l’efficacité énergétique et aux énergies renouvelables.

A lire également