Deux filiales d'América Móvil, le groupe de télécommunications de Carlos Slim qui exploite un réseau de câbles interocéaniques pour transporter des données à travers les États-Unis et l'Amérique du Sud, ont été condamnées à une amende par les régulateurs du pays nord-américain pour ne pas avoir demandé les autorisations appropriées, selon un rapport de Bloomberg.

Latam Telecommunications et Puerto Rico Telephone, toutes deux identifiées comme des unités détenues majoritairement indirectement par América Móvil, ont été condamnées à une amende d'un million de dollars chacune et soumises à des plans de conformité après avoir omis d'obtenir l'autorisation avant de connecter de nouvelles stations d'atterrissage de câbles sous-marins, a rapporté la Commission fédérale des communications (FCC). ce mardi.

Selon le régulateur, en ne demandant pas d'approbation, les sociétés ont contourné le processus gouvernemental d'examen des questions de sécurité nationale, a rapporté Bloomberg.

Ces amendes surviennent à un moment où les gouvernements du monde entier sont de plus en plus préoccupés par la sécurité des câbles sous-marins qui transportent des données et servent d'épine dorsale aux services Internet.

Selon l'agence spécialisée, les autorités américaines ont mis en garde ces dernières années contre le développement de câbles de communication sous-marins, notamment en Chine. Au cours des trois derniers mois seulement, des câbles ont été coupés dans la mer Rouge et au large des côtes africaines, faisant craindre des perturbations généralisées d’Internet.

Les connexions indiquées concernaient des stations d'atterrissement de câbles sur l'île de San Andrés, en Colombie, et à Puerto Limón, au Costa Rica, qui sont entrées en service en 2021 et 2022, a rapporté le régulateur.

Aucune des entreprises n'a demandé d'autorisation avant 2023, échappant ainsi aux examens de sécurité nationale, selon l'autorité.

América Móvil a déclaré dans un communiqué que l'incapacité à demander des approbations était « un échec opérationnel qui a déjà été corrigé ».

A lire également